Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Exemple de compte-rendu d’enquête maçonnique

5/5 (1)

Exemple de compte-rendu d’enquête maçonnique : voici un modèle de rapport ainsi que quelques conseils pour la conduite de l’entretien.

L’enquête maçonnique a pour but de s’assurer des motivations et des qualifications du candidat. C’est un moment important, dont il ne faut pas sous-estimer la dimension initiatique, même si le but n’est pas de transmettre un enseignement ou des valeurs.

Il s’agit avant tout de s’assurer que le profane est « libre et de bonnes mœurs », c’est-à-dire non inféodé à des idéologies totalitaires ou obscurantistes. C’est aussi l’occasion de le rassurer, de le préparer à ce qu’il va vivre ensuite, et éventuellement de répondre à ses questions.

Concrètement, le Vénérable Maître nomme discrètement trois enquêteurs qui prendront rendez-vous avec le profane et mèneront leur enquête sous forme de conversation, de recueil d’informations, et non d’interrogatoire.

L’objectif n’est pas de juger le candidat mais de mesurer sa sincérité et sa capacité d’ouverture.

L’entretien peut avoir lieu dans le milieu familial ou tout autre endroit, pourvu que la parole y soit facile. Le refus du candidat de recevoir l’enquêteur chez lui ne peut bien sûr constituer une cause de refus d’initiation.

Voici un exemple de compte-rendu d’enquête maçonnique.

Le rapport d’enquête maçonnique : éthique et contenu.

L’enquêteur devra respecter certaines règles éthiques :

  • il ne devra pas faire état de sa mission auprès des autres membres de la loge,
  • il ne devra pas tenter de savoir qui sont les autres frères enquêteurs,
  • durant l’entretien, il devra faire preuve de discrétion, de mesure et de tact,
  • l’entretien devra respecter le principe de protection des droits de la personne humaine : respect de la vie privée, droit de ne pas répondre à certaines questions, etc,
  • le rapport devra être rédigé avec la plus grande objectivité : il n’est que le simple recueil des déclarations spontanées du profane,
  • le rapport devra rester strictement confidentiel,
  • enfin, l’enquêteur s’engage à ne pas conserver les données du rapport.

Ces éléments peuvent être rappelé au candidat, ce qui ne pourra que le rassurer.

Le contenu du rapport d’enquête.

Le compte-rendu d’enquête devra si possible comporter les éléments suivants.

1) L’homme lui-même.

  • Passé : instruction, diplômes, éducation, formation,
  • Présent : goûts, caractère, qualités, défauts, vie sociale (œuvres sociales, caritatives, associatives ou autres), distractions, relations, fréquentations, moralité, sentiments religieux, idées philosophiques,
  • Futur : perfectibilité, espérances, ambitions, but dans la vie.

2) L’homme, sa famille et ses relations.

Situation de famille ; relations amicales ; relations maçonniques éventuelles. Personnes de l’entourage informées à propos de la démarche d’entrée en franc-maçonnerie.

3) L’homme et son milieu professionnel.

Activités professionnelles et type de relations établies.

4) L’homme et ses semblables.

Courtoisie, sentiments généraux, esprit d’équité, conceptions économiques et sociales, tendances politiques et religieuses.

5) L’homme et la franc-maçonnerie.

Comment le candidat a-t-il été amené à demander son admission ?
Dans quelle mesure paraît-il pouvoir retirer de son initiation un bénéfice spirituel ou moral ?
Dans quelle mesure aussi semble-il pouvoir apporter utilement sa pierre à la construction de l’édifice ?

7) Conclusions personnelles de l’enquêteur.

Avis favorable / défavorable / réservé / quant à la poursuite de la procédure rituelle.

8) Mentions obligatoires.

Date + mention « L’enquêteur a signé ».

Le format du compte-rendu d’initiation maçonnique.

  • Le rapport doit être rédigé sur du papier blanc.
  • Il peut être dactylographié.
  • La signature de l’enquêteur est apposée dans l’angle inférieur droit de la dernière page, afin que cet espace triangulaire puisse être découpé.

Exemple de compte-rendu d’enquête maçonnique.

M. … m’a chaleureusement accueilli chez lui, à …

M. … est né en … à … ; ses parents étaient … à … Il a grandi à … avec …

Scolarisé à …, il a ensuite …

Fraichement diplômé, M. … a obtenu un premier poste dans … (dates). Puis il est devenu … : il a travaillé avec … dans le but de …

M. … a grandi dans le catholicisme, il a été baptisé et a effectué ses communions. Il définit son rapport avec la religion comme … Il se dit quelqu’un de rationnel mais intéressé par l’ésotérisme, la philosophie et toutes les voies permettant d’accéder à ce qui nous dépasse. Il se dit ouvert à toutes les religions, s’intéresse par exemple au …

Quand on lui demande ce qui l’a poussé vers la franc-maçonnerie, il répond … Quand on lui demande ce qu’il en attend, il répond …

M … semble sûr de sa démarche, parce qu’il pense qu’elle peut lui apporter …

En ce qui concerne son caractère, ses valeurs et sa moralité, M. … dit être loyal et honnête. Il se dit aussi peu ambitieux. D’après nos échanges, il m’a paru …

Une des valeurs essentielles pour M. … est …, c’est même le fil conducteur de sa vie, ce qui l’amène parfois à …

Les autres valeurs auxquelles il attache de l’importance sont …

Sur le plan politique, M. … ne se reconnaît dans aucun parti. Il se dit … Il s’intéresse aux questions de … En tant qu’étudiant, il a fait partie de …

M. … pratique la moto, la musique, l’escalade et la voile. Il joue de la … Il aime …

M. … est quelqu’un qui va à l’essentiel ; il aime les choses bien faites même s’il n’est pas perfectionniste. Il aime l’efficacité.

Aujourd’hui, M. … dit aborder une nouvelle phase de sa vie. Il est en recherche de … Il formule le souhait de …

Au final, M. … m’a donné l’impression d’un homme accompli, équilibré, franc, ouvert et en recherche.

Plusieurs éléments me font penser qu’il trouvera sa place chez nous : d’abord le fait que …

Ensuite, M. … a déjà entamé un processus de recherche spirituelle, par exemple en …

Enfin et surtout parce que M. … porte des valeurs qui correspondent aux nôtres : … M. … dit s’intéresser au « pourquoi » des choses plutôt qu’à des réponses toutes faites.

Bref, M. … est en demande de nourritures spirituelles. Il a soif de connaissance, sans pour autant montrer d’impatience. C’est la raison pour laquelle je ne peux que rendre un avis très favorable quant à la poursuite de la procédure rituelle que requiert notre Ordre.

Le (date)

L’enquêteur a signé.

Voir aussi notre article sur l’épreuve du passage sous le bandeau.

Modif. le 25 avril 2022

Vous pouvez noter cet article !

Cookie Consent with Real Cookie Banner
%d blogueurs aiment cette page :