Press "Enter" to skip to content

Yod : symbolisme de cette lettre hébraïque (la main divine)

5/5 (2)

Yod : symbolisme et signification ésotérique de la dixième lettre de l’alphabet hébraïque. Qu’évoque Yod ? Quel sens caché selon la Kabbale ?

Dans la Kabbale, chaque lettre de l’alphabet hébraïque porte une dimension de la connaissance sacrée. A chacune d’entre elles correspond une valeur numérique qui nécessite une interprétation : c’est la gématrie.

La lettre Yod tient un rang très important dans l’ésotérisme kabbalistique : c’est en effet l’initiale du tétragramme divin YHVH.

Yod évoque la main (“yad” en hébreu). C’est la main de Dieu, la main qui sème, celle qui permet de faire éclore la vie.

Par ailleurs, la couleur de Yod est rouge sang.

Entrons dans le symbolisme et la signification de la lettre Yod.

La lettre Yod et son symbolisme ésotérique.

Yod est la dixième des 22 lettres de l’alphabet hébraïque. Issue de l’alphabet phénicien (signe représentant un bras tendu avec une main), elle correspond au iota grec et à la lettre I de l’alphabet latin. Les Romains utilisaient cette lettre à la fois pour les sons /i/ et /j/, la lettre J étant apparue bien plus tard, à la Renaissance.

Yod peut donc être associée aux lettres I, J et Y de notre alphabet actuel.

Voici les caractéristiques de Yod :

  • gématrie (valeur numérique) : 10
  • signe ou symbolisme associé : la main, la graine
  • signe astrologique : la Vierge
  • couleur associée : rouge
  • caractéristiques : le germe, la semence, la fécondation, le sang du Graal.

Yod et sa signification ésotérique.

Tentons d’approcher les différentes dimensions symboliques de la lettre hébraïque Yod (ou Iod).

Le symbolisme de Yod : la main qui sème.

Dans sa signification la plus évidente, Yod est la main de Dieu, sa signature dans la Création. C’est la trace de la volonté divine dans chaque élément de la manifestation.

Yod est aussi la main qui sème la vie.

De manière générale, la main symbolise la puissance d’action et d’édification : elle est la traduction de la volonté dans la réalité physique. Par ailleurs, le symbolisme de la main évoque le partage (le don), la fraternité (les mains qui se joignent) et l’alliance.

Cette alliance est peut-être celle de l’Homme avec Dieu. Dans la Création d’Adam de Michel-Ange, Dieu tend la main vers Adam pour lui insuffler la vie. Adam est créé à l’image de Dieu.

Yod et la graine.

Yod est la main qui sème, mais aussi la graine semée, monde en puissance.

La graine qui tombe en terre promet de donner naissance à un arbre, symbole d’un monde harmonieux, organisé autour d’un axe (le tronc) ayant pour base le point de germination.

Cet arbre, c’est l’arbre de vie qui trône au milieu du Jardin d’Eden. Yod nous invite à voir l’arbre de vie qui s’épanouit devant nous, au-delà des illusions dues à notre chaos mental.

Une lettre telle un point, une étincelle.

Lettre en suspension, Yod a la forme d’une apostrophe ou d’une l’étincelle qui jaillit. Cette étincelle représente la volonté divine : sans épaisseur, elle donne pourtant naissance à tout. Elle est ordre et lumière.

Yod est la plus petite des lettres, mais c’est elle qui contient le plus d’énergie. Elle est semblable au point. Et de fait, elle est le centre qui contient tout, qui génère tout. C’est le moyeu de la roue, l’axe du monde, le lieu d’implantation de l’arbre de vie, ou encore la “Source”.

Yod évoque aussi le coeur, milieu du corps, centre de la vie, organe qui diffuse partout le flux nourricier. Le coeur est le point commun à toutes choses choses. Il est l’amour qui coule en toute chose, le souvenir de l’unité cosmique.

Yod, le sang et le Graal.

Yod est rouge : c’est la couleur du sang et du coeur.

Le sang est la sève de la vie : il symbolise le divin qui coule en l’homme. Le sang rappelle aussi le symbolisme du Graal, coupe de la Cène qui aurait servi à recueillir le sang du Christ. Le sang de Jésus est le sang de l’Alliance versé en rémission des péchés.

Boire à la coupe, c’est fusionner avec le Christ et retrouver le paradis perdu.

Remarque : En tant que contenant, le Graal a un côté passif. Le sang contenu, lui, est actif : c’est bien la caractéristique première de Yod.

L’initiale du tétragramme divin.

Yod est l’initiale du tétragramme divin YHVH, ce qui en fait une lettre très sacrée. C’est aussi l’initiale de Yéshouah (Jésus en hébreu) et de Yéroushalaïm (Jérusalem).

En tant que première lettre du Nom imprononçable de Dieu, Yod nous rappelle l’origine de notre expérience spirituelle : Yod vient d’en haut, de ce qu’il y a de plus caché, de plus mystérieux, et descend pour se poser au sommet de notre crâne.

Ainsi, Yod est la pointe du triangle ou du delta lumineux. C’est le sommet du tétragramme, représentant le monde de l’émanation, les trois autres mondes étant, selon la Kabbale, ceux de la création, de la formation et de l’action.

La valeur numérique 10.

En gématrie, la valeur numérique de Yod est 10. Ce nombre annonce la fin du cycle : c’est l’aboutissement, la totalité de ce qui est, et aussi le retour à l’unité dans la dualité.

10 est composé du 0 et du 1, deux chiffres qui constituent un couple cosmique fondamental :

  • le zéro est la source de tout, l’intention qui précède la manifestation,
  • le un représente le monde créé, manifesté.

10 est aussi le nombre de la Tétraktys, somme décomposée des quatre premiers décimaux (1+2+3+4).

Dans la Tétraktys de Pythagore, le chiffre 4 forme la base de la pyramide : c’est l’expression du cosmos en tant que monde manifesté, mais aussi de l’âme de ce monde en tant que somme des pouvoirs divins des trois chiffres précédents. Le chiffre 4 évoque bien sûr les 4 lettres du tétragramme divin.

Enfin, le chiffre 10 fait penser :

  • aux 10 paroles créatrices de Dieu (Genèse 1 versets 3, 6, 9, 11, 14, 20, 24, 26, 28 et 29),
  • aux 10 commandements (“Décalogue”),
  • ou encore aux 10 doigts de deux mains qui s’assemblent.

Lire aussi notre article sur le symbolisme du chiffre 10.

Conclusion sur Yod et son symbolisme kabbalistique.

Yod est une main tendue : c’est la main de Dieu qui s’avance vers nous. Il ne tient qu’à nous d’ouvrir les yeux, de reconnaître cette main et de prendre conscience de la perfection du monde. Cette perfection se trouve aussi en nous, car nous sommes faits à l’image de Dieu.

Yod est partout. Si nous ouvrons notre coeur, nous comprendrons que Yod est aussi en nous.

Au final, Yod nous questionne : sommes-nous prêts à reconnaître la présence de Dieu en toute chose ? sommes-nous prêts à regarder avec le coeur ? sommes-nous capables de nous ouvrir à la Vie véritable ?

Pour approfondir le symbolisme de Yod :

  • Le Tarot des lettres hébraïques, de Marie Elia. Ce Tarot constitué des 22 lettres hébraïques est accompagné de magnifiques textes éclairant la signification de chacune d’entre elles.

Modif. le 26 novembre 2020

Vous pouvez noter cet article !

%d blogueurs aiment cette page :