JePense.org

Le symbolisme du soleil : signification spirituelle

le symbolisme du soleil

Quel est le symbolisme du soleil ? Quelle est la signification du soleil en spiritualité, religion, astrologie ou franc-maçonnerie ?

Le soleil sans doute le symbole le plus universel qui soit.

Source de vie, centre du monde, astre du jour et de la lumière, associé au feu et à l’or, le soleil est le symbole du divin, du Verbe et de la puissance créatrice. Il représente la force de l’esprit saint qui inonde et ordonne la création.

Mais le soleil peut aussi brûler ou tuer ; il comporte un côté dangereux. Le soleil est en outre éblouissant voire aveuglant. On ne peut le regarder en face, comme si la vérité était inaccessible à l’Homme.

D’autre part, le soleil est associé au cycle de la lumière qui rythme le quotidien des hommes : le soleil apparaît le matin pour chasser les ténèbres ; il monte jusqu’à son zénith pour ensuite décliner et s’éteindre, laissant place au monde des morts, tout en promettant de renaître plus radieux que jamais. Ce cycle est aussi celui de l’année civile, avec ses solstices et ses équinoxes.

Par ailleurs, le soleil est souvent associé à la lune. La lune, passive, reflète la lumière du soleil. Elle représente la condition humaine changeante par opposition au divin.

Entrons plus en détails dans le symbolisme du soleil.

Le symbolisme du soleil dans les différentes croyances, religions et civilisations.

Le symbolisme du soleil est présent dans nombre de religions et de civilisations :

Le soleil et le symbolisme de la lumière.

La lumière est ce qui permet de voir : sans lumière, il n’est pas possible d’appréhender les choses.

Le soleil est donc une invitation à percevoir la réalité, à écouter, à sentir, à connaître et à comprendre.

La lumière est donc Connaissance (ou chemin de Connaissance) et Justice.

Le soleil, le disque, le centre et les rayons.

Par son disque, le soleil représente la totalité, le Tout.

Sa forme circulaire, englobante, évoque l’amour qui embrasse toute chose, y compris le mal. Le soleil, par sa seule présence, dissout les ténèbres.

Le cercle solaire évoque encore :

Les rayons du soleil partent du centre divin pour éclairer les Hommes, dévoilant le chemin spirituel à accomplir pour accéder à la Connaissance. Les rayons peuvent être vus comme l’extension du centre éternel (le Principe invisible non manifesté) : ils sont le Verbe qui voyage pour rencontrer la périphérie du cercle (le monde manifesté).

Les rayons font le lien entre le divin et la Création, entre Dieu et l’Homme : ils symbolisent le point de contact, l’alliance.

Le soleil, le feu et l’or.

Le soleil est réservoir d’énergie et de chaleur ; il anime toute chose. En ce sens, il lutte contre le chaos, le refroidissement et l’entropie. Il est donc source de vie. Il nourrit, il est fécond.

Le soleil est aussi associé au feu et à l’or, qui sont des symboles de purification et d’absolue perfection, mais aussi de Connaissance, de rayonnement et de pouvoir.

L’or est en outre le résultat de la transmutation alchimique, le but étant de trouver et d’extraire le divin en l’Homme. L’or solaire est alors synonyme d’éveil, de conscience et de lucidité.

Le soleil et le symbolisme vie-mort-renaissance.

Dans l’Egypte ancienne, le dieu solaire voyage tout au long du jour et de la nuit dans une barque sacrée. C’est le cycle éternel de la mort et de la renaissance du soleil. Les Égyptiens pensaient qu’en s’associant au voyage de Rê, leurs âmes vivraient éternellement.

Rê est représenté avec une tête d’oiseau surmontée d’un disque solaire. Son voyage nocturne consiste à traverser le monde des morts et à affronter les forces du chaos. Chaque matin, sa renaissance annonce sa victoire sur les forces du mal.

De fait, le soleil est étroitement lié au symbolisme de la résurrection. Le soleil couchant, déclinant, annonce l’épreuve qui consiste à traverser des mondes inconnus. Chargés d’espérance, nous finirons par traverser et vaincre les difficultés, de même que le soleil finit toujours par renaître, comme l’annonce le chant du coq.

Dans l’Egypte ancienne, le roi-dieu Osiris est associé au soleil, alors que son épouse Isis est associée à la lune. Osiris renaît lorsque Isis réussit à ressembler les morceaux de son corps éparpillés par Seth.

Dans le christianisme, Jésus est le “nouveau soleil” : il est la voie, la vérité et la vie. Il incarne la puissance du Verbe, la révélation de l’intention divine, la Grande alliance entre Dieu et l’Homme.

La dualité soleil – lune.

Le soleil est souvent associé ou opposé à la lune. Alors que le soleil est vie et vérité, la lune représente le monde de la nuit, c’est-à-dire la mort et les ténèbres.

Cependant, on aurait tort d’y voir un dualisme irréconciliable. Il ne s’agit pas de dire que le soleil est bon et la lune mauvaise. En effet, la lune reflète la lumière du soleil ; elle est l’âme changeante, chargée d’un potentiel à exploiter.

D’autre part, le soleil ne pourrait briller sans obscurité. Si tout était lumière, s’il n’y avait pas d’ombre, rien ne serait visible.

La complémentarité soleil-lune se retrouve aussi en alchimie, en particulier dans la Table d’émeraude d’Hermès Trismégiste :

Il est vrai, sans mensonge, certain et très véritable : Ce qui est en bas, est comme ce qui est en haut ; et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d’une seule chose. Et comme toutes les choses ont été et sont venues d’un, par la médiation d’un : ainsi toutes les choses ont été nées de cette chose unique, par adaptation. Le soleil en est le père, la lune est sa mère, le vent l’a porté dans son ventre ; la Terre est sa nourrice. Le père de tout le telesme de tout le monde est ici. Sa force ou puissance est entière, si elle est convertie en terre. (…)

Lire aussi notre article : Le Soleil et la Lune en alchimie.

Le symbolisme du soleil en franc-maçonnerie.

Le soleil et la lumière sont omniprésents en franc-maçonnerie : lire notre article sur La lumière en franc-maçonnerie.

Le soleil en tant qu’astre est représenté à l’Orient à droite du delta lumineux. Il éclaire la colonne du midi.

En loge, les travaux se font de midi à minuit. Le midi représente le triomphe de la lumière ; c’est un point d’équilibre furtif, l’accès au zénith, à la vérité et à la vie éternelle.

Le symbolisme du soleil en psychanalyse.

En psychanalyse, le soleil évoque le père, l’autorité, l’éducation, le surmoi ou l’idéal du moi.

En psychologie, il peut aussi représenter le Soi ou la conscience de Soi. Ici, le Soi est l’être universel, à ne pas confondre avec le “moi” de Freud.

Au matin, le soleil émerge de l’océan nocturne de l’inconscient et contemple la vaste étendue étincelante qui s’offre à lui dans un mouvement d’expansion qui s’élargit à mesure qu’il monte en firmament. Dans l’extension de son champ d’action qu’entraîne son propre lever, le soleil va découvrir sa propre signification ; il va se voir atteindre son zénith et la plus ample dissémination de ses bienfaits où il reconnaît son véritable but.  Jung

Symbolisme du soleil en astrologie et tarot.

Dans le tarot de Marseille, le soleil est la dix-neuvième carte ou lame. Il représente la vie, le bonheur, la concorde, l’énergie positive et la réalisation de soi. Il annonce la chance et l’harmonie.

Le soleil, astre puissant qui représente la vérité, révèle tout ce qui se passe sur Terre. Il diffuse partout la Justice. Il perce les ténèbres de l’ignorance et donne accès à l’intelligible.

En astrologie, le soleil est associé au Lion, à l’ego et à la conscience.

Soleil rouge et soleil noir : symbolisme.

Le soleil rouge est un symbole oriental qui représente la vie, la vitalité, la chaleur et le bonheur. Le rouge est la couleur du soleil levant. En alchimie, le rouge représente l’or purifié.

Le soleil noir est un symbole païen puis occulte repris par les nazis. C’est une sorte de roue solaire constituée de plusieurs svastikas, ou du caractère Sowilo de l’alphabet scandinave (désignant le soleil) et présent 3, 4 ou 12 fois, chiffres bien sûr très liés au calendrier solaire.

Le terme “noir” de soleil noir peut désigner l’aspect occulte de la connaissance liée aux anciens cultes solaires. Il peut aussi désigner le nadir (inverse du zénith), les forces obscures, les mondes souterrains traversés par la course du soleil, le chaos ou encore nos instincts incontrôlables. Il est l’antithèse du soleil de midi.

Lire aussi notre article : Le symbolisme de la lune.

Pour votre bibliothèque :

Exit mobile version