JePense.org

Le symbolisme de la pyramide

symbolisme de la pyramide

Le symbolisme de la pyramide et sa signification en spiritualité : comment interpréter la pyramide ? quel sens ésotérique ?

Construction physique ou forme géométrique, la pyramide possède un sens symbolique profond.

En géométrie, une pyramide est un polyèdre qui a pour base un carré et pour faces quatre triangles possédant un sommet commun. La pyramide réconcilie ainsi le carré et le triangle, le 4 et le 3, autrement dit la matière et l’esprit.

La pyramide s’élance vers le haut : comme la montagne, elle montre la direction du Ciel, ce qui en fait un objet de haute valeur spirituelle.

Le sommet de la pyramide (ou apex) évoque un point décisif : c’est le lieu de rencontre de toutes les énergies venant du bas (de la matière), ou au contraire le point immatériel à partir duquel se déploie le monde visible. Qu’il soit source ou aboutissement, origine ou retour, ce sommet semble contenir les réponses aux plus grands mystères de l’univers.

Objet dynamique, la pyramide peut donc être lue dans les deux sens, ascendant et descendant. C’est aussi la raison pour laquelle on évoque souvent deux types de pyramides : la pyramide droite et la pyramide inversée.

Alors que la pyramide droite évoque un mouvement de progrès ou d’élévation (l’Homme s’élève vers ce qui le dépasse), la pyramide inversée évoque le repli ou l’involution : l’Homme se laisse emprisonner par la matière… à moins qu’il ne décide de visiter cette matière pour mieux la connaître et la maîtriser.

En réalité, les deux sens de lecture de la pyramide sont indissociables : la pyramide évoque autant la lumière solaire qui plonge vers le bas (ses arêtes sont comme les rayons du soleil), que la matière qui tente de revenir vers sa Source. Nous avons là la réconciliation de la matière et de l’esprit, du concret et de l’abstrait, de la dualité et de l’unité, de l’immanence et de la transcendance.

Une réconciliation que le Sceau de Salomon exprime parfaitement :

Par ailleurs, l’octaèdre (forme qui consiste en deux pyramides accolées par leur base) est une autre manière d’exprimer cette rencontre entre deux principes qui semblent opposés : c’est le signe de la perfection absolue, à l’image du diamant :

Octaèdre ou double-pyramide
Octaèdre en 3 dimensions

On retrouve des constructions pyramidales dans la plupart des grandes civilisations anciennes (Chine, Indonésie, Soudan, Cambodge, Empire romain, etc) :

Entrons plus avant dans le symbolisme de la pyramide.

Lire aussi nos articles :

Le symbolisme de la pyramide : interprétation.

Symbole d’élévation spirituelle, la pyramide a presque toujours un sens positif. Mais dans certains cas, elle peut représenter l’orgueil, la volonté de domination de ceux qui convoitent les cimes pour écraser les autres : c’est l’Homme victime d’hybris, se plaçant en haut de la pyramide sociale ou au sommet du règne animal.

En tant que construction humaine, la pyramide possède aussi ce double-sens, entre volonté de s’arracher du monde matériel et désir d’étaler son pouvoir.

Car la pyramide a quelque chose de puissant, de conquérant et de viril : mal comprise, elle peut devenir un signe de disharmonie voire d’oppression. C’est la raison pour laquelle la pyramide dressée doit être complétée de la pyramide inversée. La seconde, en forme de V, est grande ouverte : elle symbolise l’accueil, l’Amour et le renoncement à soi-même ; elle évoque un récipient creux, on pense à la coupe du Graal.

Pyramide et triangle.

Le symbolisme de la pyramide est évidemment lié à celui du triangle.

Le triangle est considéré comme une figure divine évoquant l’harmonie, la sagesse et bien sûr la Trinité. C’est une forme qui exprime la dualité du monde dépassée par le principe de l’unité cosmique.

Le triangle représente la voie : la voie juste, la troisième voie. Il invite l’Homme à se transcender lui-même afin de trouver sa vraie place dans l’univers.

Au final, le triangle comme la pyramide constituent la formule synthétique du cosmos, à savoir le multiple réuni dans l’un.

Le sommet de la pyramide.

Nous l’avons dit, le sommet de la pyramide figure autant une source qu’un point de convergence, ce qui rappelle le centre du cercle, l’axe du monde, le centre de la croix, le tao ou encore le coeur en tant que milieu de l’être éveillé.

Ce centre est la source cachée à partir de laquelle se déploient autant l’esprit que la matière, autant le cercle que le carré.

Vue du dessus, la pyramide apparaît – quelle que soit sa hauteur – comme un carré traversé par une croix de Saint-André (on y verra aussi la forme d’un sablier ou de l’arbre de vie) : ici, le sommet se fait clairement “centre”.

Site ouvert et humaniste, JePense.org vit grâce à vos dons.
Cliquez ici si vous souhaitez faire un don sécurisé :

Pyramide vue d’en-haut

La pyramide de Khéops et la quadrature du cercle.

Toujours en lien avec le cercle et le carré, soulignons que la pyramide de Khéops offre une réponse remarquable au problème de la quadrature du cercle.

En effet, ses dimensions font que le périmètre de sa base correspond exactement à la circonférence d’un cercle qui aurait pour rayon sa hauteur ; en effet :

La pyramide de Kheops et la quadrature du cercle (proportions réelles)

La pyramide de Kheops serait donc l’image de la perfection même.

Le symbolisme de la pyramide en alchimie et en franc-maçonnerie.

La pyramide a une grande importance en alchimie, sans doute parce que cette “science” est née dans l’Egypte gréco-romaine, au début de notre ère.

Pour Hermès Trismégiste, fondateur mythique de l’alchimie, le sommet de la pyramide correspond au Verbe gouvernant toute chose créée :

La pyramide est placée sous la nature et le monde idéal. Elle a un chef établi au-dessus d’elle, le Verbe créateur du maître universel, qui est après lui la première puissance incréée, infinie, sortie de lui et préposée à toutes ses créations.
Hermès Trismégiste, Livre IV

Notons qu’Hermès Trismégiste est parfois décrit, dans les anciens textes de l’alchimie arabe, méditant dans la chambre secrète d’une pyramide, une table de pierre sur les genoux.

Par ailleurs, les quatre côtés de la pyramide peuvent symboliser les quatre éléments alchimiques : terre, eau, air et feu. Quant au cercle dans lequel s’inscrit la pyramide, il peut représenter l’éther, le cinquième élément ou “Quintessence”.

Rappelons que l’objectif de l’alchimie est la réalisation de la Pierre philosophale, représentant l’Homme nouveau, transformé, éveillé. Or, le symbole alchimique de la Pierre philosophale est le suivant :

La pyramide en franc-maçonnerie.

La pyramide est au coeur de la symbolique maçonnique :

Rappelons que la pyramide maçonnique est représentée, surmontée du delta lumineux, sur le billet de 1 dollar américain :

Ici, ANNUIT COEPTIS signifie : notre entreprise est couronnée de succès.

Conclusion sur le symbolisme de la pyramide.

Symbole ascensionnel au même titre que l’escalier ou l’échelle, la pyramide symbolise la vie spirituelle qui croit à partir d’une base matérielle. Ainsi, la pyramide invite à gravir les différents degrés de la Connaissance.

Le sommet de la pyramide figure l’aboutissement de la quête : un lieu d’union et de synthèse, entre source et aboutissement, début et fin, esprit et matière.

Au final, la pyramide peut être vue comme une porte d’entrée vers la compréhension des plus grands mystères de l’existence : un véritable tremplin spirituel.

Pour aller plus loin :

Quitter la version mobile