JePense.org

La sagesse de Salomon (Bible, Coran, franc-maçonnerie)

sagesse du roi salomon

La sagesse de Salomon : comment est-elle décrite dans les textes sacrés ? Pourquoi dit-on que le Roi Salomon était sage ? Analyse et interprétation.

Accorde donc à ton serviteur un coeur intelligent pour juger ton peuple, pour discerner le bien du mal ! Car qui pourrait juger ton peuple, ce peuple si nombreux ?
Premier Livre des Rois 3, 9

Salomon est un prophète important de l’Ancien Testament et du Coran.

Fils de David, Salomon succède à son père en tant que roi d’Israël au 10ème siècle avant J-C. Il fait construire le premier Temple de Jérusalem : la maison de Dieu, destinée à abriter l’Arche d’alliance, symbole de l’union entre Dieu et le peuple élu.

Dans les textes, Salomon fait preuve de sagesse, ce qui plaît à Dieu et à son père David. Le Premier Livre des Rois est le texte qui décrit le mieux les exceptionnelles qualités de ce roi mythique.

Voyons comment les textes font état de la sagesse de Salomon.

La sagesse de Salomon dans la Bible (Premier Livre des Rois).

Fils et successeur de David, Salomon est présenté dans le Premier Livre des rois comme une personne douée d’une grande sagesse :

D’autre part, certains livres de l’Ancien Testament, bien que tardifs, sont traditionnellement attribués à Salomon :

Dans ce dernier Livre, Salomon décrit ce qu’est pour lui la sagesse (voir notamment chapitres 6, 7, 8 et 9). Il cite en particulier les 4 vertus cardinales :

Veut-on devenir juste ? Les labeurs de la Sagesse produisent les vertus : elle enseigne la tempérance et la prudence, la justice et la force d’âme, et rien n’est plus utile aux hommes dans l’existence.
Livre de la Sagesse, 8, 7

Salomon dans le Coran.

La sagesse de Salomon (Suleyman) est aussi louée dans le Coran : 

78) Souviens-toi aussi de David et de Salomon quand ils ont eu à rendre un jugement au sujet d’un champ cultivé que des ovins avaient saccagé de nuit. Nous avons été Témoin de leur jugement, 79) et avons inspiré à Salomon la bonne solution du litige, car à tous deux Nous avions donné la sagesse et le savoir (…)
Coran 21 (Sourate des Prophètes), 78-79

Ce passage rappelle le jugement éclairé rendu par Salomon lors d’une autre affaire : celle du bébé des prostituées (voir plus haut).

Citons aussi :

15) Nous avons fait don d’une part de Notre science à David et à Salomon, et ils dirent : « Louange à Dieu qui nous a favorisés par rapport à beaucoup de Ses fidèles serviteurs ! »
16) Et quand Salomon hérita de David, il dit : « Ô hommes ! Nous avons été initiés au langage des oiseaux, sans compter tous les autres bienfaits dont nous avons été gratifiés. C’est là, en vérité, une insigne faveur ! »

Coran 27, 15-16

30) Nous fîmes de Salomon un don à David. Et ce fils fut un excellent serviteur de Dieu, toujours enclin au repentir.
31)
Un soir, pendant qu’on faisait défiler devant lui de magnifiques coursiers, 32) Salomon s’écria : « Ainsi, l’attachement aux biens de ce monde m’a fait oublier d’invoquer mon Seigneur ! Et le soleil s’est déjà couché sans que j’aie accompli ma prière !
33) Ramenez-les moi ! », dit-il. Et il leur fit trancher les jarrets et les encolures.
34) Nous avons soumis Salomon à l’épreuve en déposant un spectre sur son trône. Mais il se repentit par la suite.
35) « Seigneur !, dit-il, pardonne-moi et accorde-moi un royaume que nul autre après moi ne puisse avoir ! Tu es le Dispensateur Suprême. »
36) Nous lui soumîmes le vent qui, sur son ordre, soufflait docilement là où il l’envoyait, 37) et les démons, tous bâtisseurs et plongeurs, 38) ainsi que d’autres démons, accouplés dans des chaînes.
39) « Tels sont Nos dons, Salomon. Distribue-les ou garde-les sans avoir à en rendre compte ! »
40) Salomon occupe une place de choix auprès de Nous et Nous lui avons assuré un beau lieu de retour.
Coran, 38, 30-40

Dans le Coran, Salomon est donc cité comme « un excellent serviteur de Dieu », un « sage », et un homme de « savoir ».

La sagesse de Salomon en franc-maçonnerie.

Le rituel maçonnique se fonde en grande partie sur la légende de la construction du Temple de Salomon.

Salomon est cité dans de nombreux degrés de perfection du REAA (Rite Écossais Ancien et Accepté) ; il représente la justice, l’équilibre et la sagesse :

Pourquoi dit-on que Salomon est sage ?

Salomon est un homme sage avant tout parce qu’il se soumet à la volonté de Dieu : il reconnaît et respecte la Loi divine. Il s’inscrit dans la tradition de David, son père. Dieu lui-même loue son « coeur intègre ». 

Il oeuvre pour achever le Temple de Jérusalem, symbole de l’alliance entre Dieu et le peuple élu. Le sceau de Salomon symbolise aussi cette alliance, par ses deux triangles entrelacés.

Ainsi, la sagesse consiste à laisser entrer Dieu au coeur de l’édifice (c’est-à-dire dans le coeur de l’homme), ce qui constitue un recentrage par rapport au décentrage qu’avait représenté le péché originel d’Adam et Eve.

D’autre part, Salomon fait preuve de discernement et de mesure dans les jugements qu’il rend. Il montre une grande intelligence pour démasquer les traîtres et les menteurs.

La sagesse légendaire de Salomon est aussi évoquée par Rabelais dans Pantagruel, chapitre 8 :

Site ouvert et humaniste, JePense.org vit grâce à vos dons.
Cliquez ici si vous souhaitez faire un don sécurisé :

Mais – parce que, selon le sage Salomon, Sagesse n’entre pas en âme malveillante et que Science sans Conscience n’est que ruine de l’âme – tu dois servir, aimer et craindre Dieu, et mettre en lui toutes tes pensées et tout ton espoir ; et par une foi nourrie de charité, tu dois être uni à lui, en sorte que tu n’en sois jamais séparé par le péché.

Lire aussi notre article : Science sans conscience n’est que ruine de l’âme : signification.

Petit conte sur la sagesse de Salomon.

Voici un conte oriental célèbre qui illustre la sagesse de Salomon :

Le Roi Salomon, visitant une de ses prisons, se fait présenter un à un les prisonniers, qu’il interroge lui-même. À chaque prisonnier, il demande :
– Quel est ton crime ? Dis-moi, pourquoi t’a-t-on mis en prison ?
Et tous de répondre :
– Mais je n’ai rien fait ! Je n’ai commis aucun crime, grand roi ! Je suis innocent ! C’est par une erreur que je suis ici ! Je suis victime d’une cruelle injustice !
Le roi, naturellement, n’en croit pas un mot. Il devine sans peine que de toutes ces protestations ne sont pas sincères. Un prisonnier lui dit, cependant :
– Grand roi, j’ai commis un méfait, c’est vrai, et je mérite d’être ici. J’ai été voleur, et violent. J’ai fait du mal à mes semblables, souvent, je le reconnais. Chaque nuit j’ai du mal à dormir et le remord me tenaille…
Le roi appelle aussitôt les gardes et s’écrie :
– Libérez vite ce criminel ! Tout de suite ! Car il risque de corrompre tous ces malheureux innocents qui sont ici !

Ouvrages pour votre bibliothèque :

Quitter la version mobile