JePense.org

Le nœud de Salomon : symbolique et sens caché

Le nœud de Salomon : symbolique, signification et sens caché. Quelle origine ? Quel rapport avec le Sceau de Salomon ?

Le nœud de Salomon est un motif ornemental mystérieux, à caractère ésotérique, que l’on retrouve gravé sur des roches (Protohistoire), représenté dans des synagogues, sur de nombreuses mosaïques et fresques romaines, sur les murs d’églises romanes ou encore sur les portes de mosquées ou de medersas (écoles coraniques).

Il s’agit en réalité d’un symbole très ancien, présent dans toute l’Europe, le bassin méditerranéen et le Moyen-Orient, transcendant les époques, les cultures et les religions. On le trouve même en Amérique du Nord :

Tissu de la tribu des indiens Navajo

Le nœud de Salomon se compose de deux anneaux (parfois trois, quatre, ou plus) entrelacés, indépendants mais indissociables. Ce n’est dont pas un nœud à proprement parler, les boucles étant fermées.

Différents types de nœuds de Salomon

Le symbolisme du nœud de Salomon est particulièrement riche ; il évoque les cycles, l’infini, l’alliance, la dualité réconciliée, l’équilibre ou encore la paix. Il évoque aussi le mystère : il se lit comme une énigme qu’il faut percer.

Celui qui parvient à résoudre cette énigme peut être qualifié de sage. C’est sans doute la raison pour laquelle le nom de Salomon est associé à ce symbole, Salomon étant connu pour sa sagesse légendaire (cf. Premier Livre des Rois de l’Ancien Testament).

Bien sûr, le nœud de Salomon rappelle le Sceau de Salomon, constitué lui-aussi de deux figures entrelacées, en l’occurrence des triangles :

Sceau de Salomon

Rappelons que le Sceau de Salomon symbolise l’alliance avec Dieu, l’union des contraires et, en alchimie, la rencontre des deux forces cosmiques essentielles (le Soleil et la Lune, le feu et l’eau, le masculin et le féminin). Une interprétation qui vaut aussi pour le nœud de Salomon.

Entrons dans la symbolique et la signification du nœud de Salomon.

Le nœud de Salomon : symbolique et signification.

On retrouve le nœud de Salomon dans de nombreuses représentations du roi Salomon, comme ci-dessous. Selon la légende, l’épée du roi Salomon comportait ce symbole gravé sur le manche.

Illustration du Roi Salomon, vers 1470

Le nœud de Salomon est adopté par les chrétiens dès le Ier siècle ; on le retrouve en Ethiopie et dans toute l’Europe occidentale.

Le symbolisme du nœud.

Notons d’abord que le nœud de Salomon et fermé : ce n’est pas un nœud au sens commun du terme. Mais en tant que moyen de réunir deux éléments, il a la même fonction qu’un nœud classique.

De façon générale, le nœud évoque un enchevêtrement, un emmêlement, bref un chaos qu’il convient d’ordonner. Ce chaos symbolise l’état de notre psychisme, dominé par les ténèbres de notre inconscient.

Dénouer le nœud constitue une épreuve, en l’occurrence celle qui consiste à plonger en soi-même pour se connaître et ainsi accéder à la vérité. C’est la voie de l’éveil, qui mène à l’immortalité et à la sagesse.

Dans les mythes antiques, celui qui réussit à dénouer le nœud gordien devient le souverain de l’Empire d’Asie ; ce nœud est décrit comme sans commencement ni fin, ce qui est une caractéristique divine.

Ainsi, résoudre l’énigme du nœud, c’est approcher le mystère divin, c’est devenir comme Dieu.

Le nœud de Salomon : un symbole initiatique.

Le nœud de Salomon est un symbole ésotérique, puisqu’il nécessite un saut spirituel et une initiation pour être compris. Ce qui explique qu’il a sans doute constitué un signe de reconnaissance pour les premiers chrétiens qui se livraient discrètement à leur nouveau culte.

Le nœud de Salomon est donc le symbole de l’accès à une connaissance secrète. Sa forme évoque aussi la mort et la résurrection spirituelle : chaque anneau plonge sous l’autre pour disparaître avant de ressurgir.

Les cycles, l’infini, l’éternité.

Par sa forme, le nœud de Salomon évoque le temps, les cycles et la circulation des énergies : c’est un symbole dynamique, qui dépasse le caractère figé des symboles purement symétriques.

Plus qu’un éternel retour, le mouvement du nœud évoque la force créative et régénératrice de la vie.

Il évoque aussi l’infini ou l’éternité ; en cela, il peut être comparé au nœud sans fin du bouddhisme :

Nœud sans fin bouddhique

Le nœud de Salomon et la symbolique de l’alliance.

Le nœud de Salomon scelle une alliance indissoluble et éternelle : c’est donc bien un “sceau” au sens premier du terme, c’est-à-dire un moyen d’associer deux éléments de façon inviolable. Cette alliance est fondée sur un équilibre stable.

Les deux anneaux se croisent par dessus et par dessous à deux reprises : c’est une combinaison élaborée, différente de celle qui vaut pour les maillons d’une simple chaine.

Cette alliance n’est donc pas un “enchainement” mais au contraire une libération par la rencontre éclairée de deux principes opposés mais complémentaires.

De quelle alliance parlons-nous ? A l’évidence, il s’agit de l’alliance entre le Ciel et la Terre, entre l’Esprit et la matière, ou entre Dieu et l’Homme. Une alliance fondée sur l’élan du coeur et la grande loi d’Amour.

Remarque : dans certaines gravures, le nœud de Salomon figure gravé sur l’Arche d’alliance.

La sagesse, la puissance et la protection.

Tout comme le Sceau de Salomon, le nœud de Salomon porte en lui les vertus royales : sagesse, puissance, courage, persévérance, justice, etc.

Porter ce symbole, c’est être fort et bénéficier de la protection divine. C’est sans doute la raison pour laquelle on le retrouve parfois sur la boucle de ceinture des chevaliers mérovingiens.

En cela, le nœud de Salomon rappelle le symbolisme de l’épée (qui dénoue, qui tranche, qui soumet le malin), que l’on retrouve aussi dans la forme du nœud droit.

Autres parallèles symboliques.

Le nœud de Salomon rappelle d’autres symboles :

Pour votre bibliothèque :

Exit mobile version