JePense.org

Elitisme : définition philosophique

élitisme : définition

Quelle est la définition de l’élitisme ? Qu’est-ce que l’élitisme ? En quoi l’élitisme est-il contraire aux valeurs démocratiques ?

L’élitisme est un système politique ayant pour but de produire, de former et d’entretenir un groupe d’individus détenant la connaissance et le pouvoir, dans une logique d’ascendant sur le reste de la société.

Dans le sillage de la Révolution Française et du renversement de l’aristocratie par la bourgeoisie, l’élitisme est apparu en France comme une valeur sociale positive permettant aux citoyens talentueux de progresser dans la société. L’élitisme est d’ailleurs consacré dans la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen :

Article 1er : Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune.

L’élitisme pourrait être accepté comme une valeur positive s’il se fondait sur un système éducatif égalitaire, et de manière générale sur le bon fonctionnement de l’ascenseur social, ce qui n’est pas le cas dans notre société actuelle. En effet, les distinctions sociales sont plus liées à la possession héritée du capital social (relations) et du capital économique (argent), plutôt qu’au talent individuel. Au final, l’égalité des chances n’est pas assurée, et la méritocratie n’existe quasiment plus.

Aujourd’hui l’élitisme est contraire :

L’élitisme tel qu’il existe aujourd’hui en France n’a donc pas grand chose à voir avec l’élitisme républicain tel qu’il est présent dans l’inconscient collectif…

Voir aussi notre article : Les élites en France, qui sont-elles ?

Quitter la version mobile