JePense.org

Comment développer sa spiritualité ?

développer sa spiritualité

Comment développer sa spiritualité ? Comment révéler sa force spirituelle, cultiver sa sensibilité et augmenter son niveau de conscience ? Voici 7 conseils simples pour marcher vers l’éveil.

La spiritualité est une démarche par laquelle l’être humain s’interroge sur le sens de sa vie et sur sa place dans l’univers. Cette démarche consiste en une transformation : l’individu modifie peu à peu son rapport à lui-même et aux autres, tout en élaborant un nouveau lien avec le Tout (que certains appelleront “Dieu”).

La recherche spirituelle se situe entre raison et intuition ; elle se nourrit de différentes pratiques, croyances, traditions, textes, expériences et réflexions.

Il n’existe à ce jour aucun enseignement spirituel complet, pour la simple et bonne raison que le chemin ne peut être que personnel et intérieur : c’est à chacun de trouver sa propre voie d’éveil.

La spiritualité est donc une quête, une recherche de vérité jamais achevée. La Connaissance (au sens le plus noble du terme) se trouve au bout du chemin, telle une lumière inaccessible. Mais les découvertes sur le chemin promettent déjà l’entrée dans un monde de bonheur et de sérénité.

Développer sa spiritualité n’est pas chose facile : manque de temps et de méthode, crainte des faux-guides, méfiance vis-à-vis des religions, peur de l’inconnu… les obstacles sont nombreux, d’autant plus que notre société relègue au second plan tout ce qui relève de la vie intérieure.

Avant toute chose, il importe de savoir pourquoi vous souhaitez développer votre spiritualité. Il peut y avoir de bonnes raisons comme de mauvaises. Si vous cherchez à vous élevez au-dessus des autres, si vous visez un mieux-être personnel ou de meilleures performances, alors nous parlons de développement personnel, et non de spiritualité.

Car la démarche spirituelle est par définition humble et désintéressée. Elle consiste à se détacher de toute attente pour soi-même, de tout désir égoïste, le but étant de trouver l’universel en soi. Ceci dit, le dépouillement pourra se faire progressivement, en cours de chemin.

Chaque être humain possède en lui un désir de spiritualité, un désir qu’il conviendra de nettoyer de toute ambition. Car l’éveil spirituel est autant un chemin d’élévation que d’abaissement, autant un chemin de réalisation que d’effacement.

Voyons comment développer sa spiritualité.

Comment développer sa spiritualité ?

Voici 7 conseils pour développer votre spiritualité.

1) Cherchez à mieux vous connaître.

Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les dieux. Socrate

Le chemin spirituel commence ici : qui suis-je ?

Partez du principe qu’il y a deux individus en vous :

L’être illusionné (le “moi”) croit pouvoir penser et agir librement. Inconscient de tout ce qui le fonde, oubliant ses déterminismes (héritage génétique, culture, éducation, influences, circonstances), il a un avis sur tout. Il vit dans la séparation et le jugement, donc dans le rejet, la peur et la colère.

A l’inverse, l’être universel (le “soi”) qui dort en nous s’inscrit dans une relation harmonieuse avec le monde car il est au carrefour de toutes les influences cosmiques.

Le chemin spirituel promet de réconcilier ces deux êtres.

Commencez par reconnaître et analyser vos sentiments. Demandez-vous d’où viennent vos peurs, vos angoisses, vos haines, vos souffrances, mais aussi vos sensations de plaisir. Identifiez ce qui fait de vous quelqu’un de différent ou d’identique aux autres. Recherchez les causes de ce que vous êtes. Puis mettez-vous à la place des autres et effectuez le même exercice pour eux.

C’est ainsi que, petit à petit, vous pourrez vous détacher de vos idées reçues, mais aussi votre sentiment de supériorité, ou de culpabilité.

C’est ainsi que le brouillard commence à se dissiper, et que le chemin se dessine.

2) Renoncez à tout ce que vous pensiez savoir.

Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien. Socrate

Site ouvert et humaniste, JePense.org vit grâce à vos dons.
Cliquez ici si vous souhaitez faire un don sécurisé :

Prenez conscience que tout ce que vous pouvez dire ou penser est déterminé, conditionné, influencé. Si vous étiez né ailleurs, dans une autre famille ou à une autre époque, vous penseriez différemment, et vous auriez tout autant raison.

A ce stade, il ne n’agit pas d’arrêter de penser, mais simplement de renoncer à vos certitudes. C’est la condition de l’ouverture intellectuelle et spirituelle.

En effet, la spiritualité est une démarche adogmatique : toute hypothèse, toute idée, tout dogme a vocation à être dépassé. La quête ne s’arrête jamais. Autrement dit, l’éveil se fait en marchant.

Prenez l’habitude de renverser vos jugements, de revoir vos convictions. Partez du principe qu’un grand nombre de voiles troublent votre perception des choses : il faudra les ôter un à un.

Répétons-le, la spiritualité consiste en un dépouillement. Il faudra apprendre à désapprendre, il faudra remettre en cause tout ce que vous pensiez savoir.

Le chemin qui avance semble reculer.
Tao Te King, 41

Sur la Voie,
chaque jour quelque chose est abandonné.

Tao Te King, 48

3) Explorez et maîtrisez votre mental.

Au quotidien, sachez reconnaître vos pensées subies, celles qui proviennent de votre mental. Ces pensées émergent à votre conscience continuellement, sans que vous y preniez garde. Elles vous éloignent de la vérité de votre être profond.

Observez le fonctionnement de votre psychisme, prenez du recul sur chacune de vos pensées et chacun de vos actes. C’est ainsi que vous pourrez commencer à vous libérer de la part troublée de vous-même.

Faites le tri dans votre esprit entre ce qui est subi, conditionné, et ce qui relève au contraire de la raison éclairée.

Autorisez-vous toute question, toute réflexion, même si vous n’avez jamais fait de philosophie. Car vous êtes légitime à réfléchir : osez aller au bout de vos raisonnements !

N’hésitez pas à poser votre réflexion par écrit, c’est la meilleure façon de ne pas vous laisser rattraper par le brouillard du mental.

4) Ne vous posez aucune limite dans la recherche de la vérité.

Créez, expérimentez, nourrissez-vous de tous les avis, de toutes les sciences, de toutes les pratiques, de toutes les traditions spirituelles, de la psychologie aux religions, en passant par les philosophies orientales, l’ésotérisme et le symbolisme.

Essayez de recouper les informations, vérifiez vos intuitions en faisant des recherches. Ne lisez pas trop d’ouvrages, ne vous laissez pas influencer par un seul auteur ou “gourou”, suivez votre propre fil, composez votre propre tableau.

Accordez une oreille attentive aux autres : acceptez leurs raisonnements pour la part de vérité qu’ils contiennent. Car le point de vue de chacun est légitime.

Soyez ouvert et bienveillant, y compris envers vous-même, y compris avec ceux que vous n’aimez pas ou qui sont différents.

5) Confrontez-vous à l’idée de Dieu.

Que vous soyez croyant ou non, que vous ayez reçu une éducation religieuse ou non, confrontez-vous à l’idée de Dieu.

“Dieu” n’est qu’un mot : à vous d’y mettre ce que vous souhaitez, en ôtant toute connotation ou a priori. Dieu peut-être le Tout, le cosmos, la Nature, la conscience universelle, l’Etre suprême, le ciment cosmique, l’Amour ou encore la loi cosmique. Votre définition évoluera forcément avec le temps.

Ne vous séparez jamais de Dieu ; quoi qu’il soit, regardez-le comme un phénomène unitaire, qui englobe tout, qui dépasse tous les paradoxes.

Dieu dépend de votre avancée spirituelle, du sens que vous souhaitez donner à votre vie. Ayez la ferme intention de marcher vers Dieu et ses mystères, sans jamais vous démotiver.

6) Apprenez à vous émerveiller.

La vie est une expérience incroyable. Le phénomène de la conscience l’est tout autant.

Notre existence incarnée, même si elle est parfois empreinte de souffrance, est une opportunité extraordinaire de connaître le monde de l’intérieur. A nous de dépasser notre subjectivité pour le découvrir encore plus profondément.

Réaliser cette chance mène à l’émerveillement, bien au-delà des soucis de la vie quotidienne.

Pour s’émerveiller, il est nécessaire de renoncer à soi-même et à tout ce qui nous relie à nos intérêts matériels. Ce lâcher-prise ouvre de nouveaux horizons, avec la promesse d’un bonheur durable et partagé.

7) Elargissez votre horizon spirituel.

Pour élargir toujours plus votre horizon spirituel, n’hésitez pas à fréquenter des personnes, associations ou organismes touchant à la spiritualité : club philosophique, centre bouddhique, loge maçonnique, séances de méditation, de yoga, de tantra ou de Qi Gong, églises, conférences, etc.

Abordez chaque rencontre avec bienveillance. Prenez ce qui résonne en vous et tentez de vous ouvrir à ce qui vous parle moins.

En conclusion, l’éveil spirituel est un long chemin qui commence par la connaissance de soi. La priorité est de se libérer de soi-même pour s’ouvrir à l’universel ; la démarche est donc autant intérieure qu’extérieure. En explorant son être, le cherchant explore le cosmos tout entier. En comprenant qui il est, il s’approche de Dieu. Reconnaissant sa part divine, il entre dans un nouveau monde, fait de bonheur, de partage et de paix.

Site ouvert et humaniste, JePense.org vit grâce à vos dons.
Cliquez ici si vous souhaitez faire un don sécurisé :

Lire aussi notre article : 10 grands secrets spirituels.

Pour aller plus loin sur le thème de la spiritualité :

Quitter la version mobile